A quoi ressemble concrètement une journée de synode?

de Sr Nathalie Becquart


Petit aperçu de ce 4 octobre #synod218 J2

7h Eucharistie en italien dans la chapelle de l’Istituto Maria Santissima Bambina où je loge place St Pierre avec les sœurs de la communauté qui nous accueille et des évêques, experts et auditeurs qui logent ici
8h Petit-déjeuner : à table je me retrouve avec un évêque coréen, un autre de l’île Maurice et un 3ème du Congo (RDC). Ce dernier a fait ses études à Toulouse et a eu comme professeur de théologie une de mes sœurs Xavières dont il se souvient bien ! Le monde est petit. On a un très bon échange sur la pastorale des vocations. 
8h30 départ pour la Aula Paul VI où se trouve la salle du synode. A l’entrée grande joie de saluer assez longuement le Pape François à qui le Cardinal Baldisseri me présente. J’ai pu notamment lui transmettre que toutes mes sœurs Xavières priaient particulièrement pour lui et le remerciaient beaucoup pour son pontificat. 
9h La séance plénière démarre comme tous les matins par l’office de tierce chanté en latin. Ensuite, en ce jour de la St François d’Assise on a souhaité une très bonne fête au Pape François chaleureusement applaudi. Puis après l’introduction du président délégué on a écouté le témoignage d’une jeune auditrice des USA, en formation pour la vie consacrée. Puis ont démarré les interventions des pères synodaux : 4’ chacun et toutes les 5 interventions 3’ de silence pour laisser descendre ce que nous avons entendus. 
10h30 Pause-café bienvenue ! Joie de retrouver des visages connus et de poursuivre de riches échanges
11h-12h30 On continue à écouter des interventions en lien avec la première partie de l’Instrumentum Laboris par des pères synodaux de tous les continents en passant d’une langue à l’autre. Les 5 langues officielles sont l’anglais, l’italien, le français, l’espagnol, le portugais et l’allemand. Avec toujours cette même méthodologie 4’ pour chacun et toutes les 5 prises de paroles 3’ de silence. Le synode est d’abord un exercice d’écoute qui demande une grande attention. On termine par l'angelus. 
En sortant de la salle du synode, on croise les journalistes qui attendent. Petite interview pour RCF
13h Déjeuner impromptu dans un restaurant indien invitée par un évêque australien OMI, auxiliaire de Melbourne, à partager ce repas avec un jeune auditeur australien investi dans la pastorale des jeunes, et une jeune auditrice d’Indonésie. Echanges passionnants autour de nos expériences et des questions portées par ces deux jeunes. 
14h30 Petite pause bienvenue dans ma chambre, ce qui me permet de répondre aux mails en attente ! 
16h RDV avec une journaliste qui veut sentir l’ambiance du synode : j’essaie de partager la joie et l’enthousiasme qui m’habite en ces démarrages. Je suis frappée par le climat très fraternel et paisible, la richesse des rencontres et des échanges à dimension internationale. On est plongé de manière forte dans l’universalité de l’Eglise. Chacun arrive avec sa culture, ses réalités très concrètes, et s'exprime avec ce qu'il est, cela donne des styles d'approches différents. On entend la diversité des situations mais aussi un même désir d’écouter les jeunes, une même passion pour le Christ et son Eglise, une recherche missionnaire commune. C’est très touchant
16h30 On reprend en plénière pour poursuivre pendant deux heures l’écoute des interventions des père synodaux sur la partie 1 de l'Instrumentum Laboris toujours selon cette même méthodologie. Le synode est vraiment un exercice d’écoute qui demande d’écouter avec tout son être, je prend des notes, je me laisse toucher… J'essaie d'entrer dans une écoute profonde de l'Esprit-Saint qui passe par l'écoute des mouvements intérieurs. Il s'agit de vivre un processus de discernement et j'ai l'impression d'être entrée dans une forme de retraite spirituelle. 
18h30 : On passe à une autre phase avec les interventions libres. Ceux qui l’ont demandé ont 3’ pour s’exprimer sur ce qu’ils souhaitent. On vit une forme de relecture de la journée. 
19h30 : en sortant on découvre la répartition des groupes linguistiques « Circuli minores » qui démarreront demain. Je serai dans un groupe anglophone ! 
20h Dîner dans une trattoria sympa avec Mgr Percerou et Mgr Lacombe ! On se donne des nouvelles et on échange nos impressions sur ce début de synode. 
22h : Retour à la Casa pour reprendre la journée et préparer ce qui m’attend !

Popular posts from this blog

Quelques enjeux et défis pour le synode des jeunes